top of page
Fond-05.png
  • Est-ce que le massage est adapté à tous les chevaux ?
    Oui, quelle que soit votre discipline : cso, dressage, complet, loisirs et même à la retraite, le massage sera bénéfique à équidé.
  • Que va lui apporter le massage ?
    Les bénéfices sont nombreux : amélioration de la souplesse, de l’amplitude. Activation de la circulation sanguine et lymphatique. Diminution des douleurs, des contractures. Les effets se remarquent tant sur le physique que le mental, le massage libère des endorphines qui est un anti-douleur naturel et contribue par conséquent à limiter le stress et l'anxiété.
  • Comment se déroule la séance ?
    Je vais d’abord échanger avec vous sur votre cheval car le but est de le connaitre, vous connaitre pur orienter mon soin bien être. Ensuite, je vais procéder à un bilan palpatoire pour déterminer ce qui lui convient, et repérer les zones qui sont plus tendues par exemple. Ensuite, le massage manuel commence puis je complète avec l’appareil de massage G5 Equitec si vous le souhaitez et si votre cheval le souhaite. Cela me permet d’avoir une action plus large et plus profonde. Ensuite, une séance de mobilisation douce viendra terminer la séance. Les grat grat et câlins font partis de chaque séance qui dure environ une heure à une heure trente !
  • Utilisez-vous des produits ?
    Non, car seul le massage suffit sauf dans le cas d’une tension qui aurait du mal à partir par exemple. Chaque séance est adaptée et avec votre accord, si besoin, je peux rajouter un gel de massage adapté. Je n’utilise pas d’huiles essentielles pour ne pas prendre le risque d’une éventuelle allergie.
  • Quels sont les différents types de massage ?
    Selon les besoins et votre demande, nous pouvons partir sur un massage de relaxation ou bien de préparation à l’effort ou encore de récupération.
  • Quelles sont les contres indications ?
    On ne masse pas un cheval en état de choc, fièvreux ou apathique. Selon le traitement encours, il faudra un avis vétérinaire. On ne masse pas non plus un hématome, un cheval avec une fracture ou encore un cheval avec un cancer. Concernant les juments pleines, les avis ont tendance à varier. Personnellement, ce n’est plus une prestation que je propose.
  • Peut-on masser un poulain ?
    Oui, et c’est même très bénéfique. La séance est plus courte et adaptée mais c’est une bonne désensibilisation et cela lui apportera du confort. Les douleurs liées à la croissance, aux premiers jeux, premières chutes et par la suite au débourrage sont nombreuses donc pour l’aider à bien grandir, le massage est idéal.
  • Le massage doit avoir lieu avant ou après la séance d’ostéopathie ?
    Cela dépend ! Une fois de plus, c’est à adapter à votre cheval. S’il est très raide, difficile à manipuler, le masser avant va faciliter le travail de l’ostéopathe. Sinon, environ 5 jours après une séance, c’est parfait. Le cheval retrouve son schéma corporel et on vient travailler sur les dernières tensions.
  • Est-ce que cela remplace l’avis de mon vétérinaire ?
    Non, cela ne saurait se substituer à l’avis d’un vétérinaire qui doit rester votre meilleur référent. Le massage vise à apporter du confort et non à traiter une pathologie. En vertu de l’application de l’article L. 243-1 et suivants du code rural et de la pêche maritime, tout acte de médecine vétérinaire est réservé exclusivement au vétérinaire.
  • Puis je masser mon cheval seul(e) ?
    Vous pouvez effectuer un pansage massage amélioré mais je vous conseille de vous former. Vous pourriez faire plus de mal que de bien. Au-delà des contres indications à respecter, le corps du cheval est fragile.
  • Le métier de masseur n’est pas réglementé, est-ce vrai ?
    La profession de masseur bien-être équin est une “profession libérale non réglementée”. Cela signifie qu’elle peut être pratiquée sans diplôme spécifique car il n’existe pas de diplôme d’Etat. A ce jour, il existe seulement des certifications et malheureusement, c’est une activité qui reste peu encadrée. Il n’existe pas en France, de kinésithérapeute ou physiothérapeute équin. Aucun cursus n’est reconnu par l’ordre des vétérinaires. Le métier de masseur animalier s’apprend sur une année en général contrairement aux ostéopathes et vétérinaires qui étudient sur plusieurs années. Vous comprendrez aisément que tous les masseurs sont donc au même niveau en ce qui concerne la loi et que ce n’est pas telle ou telle école qui fait que le masseur a le droit de pratiquer ou non. Assurez vous quand même que votre praticien a un certain niveau de compétence.
  • Quel est votre parcours ?
    Retrouvez toutes ces informations dans la section « à propos » du site.
  • Est-ce que les masseurs ont le droit d’utiliser des machines comme le G5, la winbach etc. ?
    La réponse est oui si tout est bien utilisé à des fins de massage ! Nous ne devons pas traiter une quelconque pathologie. Le but est d’apporter du confort à l’animal, rien qui ne saurait se substituer au vétérinaire.
  • Quels sont vos tarifs et frais de déplacements ?
    Retrouvez ces informations dans la rubrique « prestations ». Les tarifs commencent à 40€. Pour les frais de déplacements, le mieux est de se regrouper pour que chacun puisse les partager.
  • Pouvez-vous faire un tarif en fonction du suivi ou du nombre de chevaux ?
    Oui, contactez-moi pour en discuter.
  • Mon cheval ne tient pas à l’attache, ne tient pas en place, comment faire pour la séance ?
    Il doit être un minimum coopératif sinon la séance sera compliquée. Je vous expliquerai comment mettre tout en œuvre pour que la séance se passe bien.
  • Mon cheval vit au pré, comment faire pour les cataplasmes ?
    J’utilise des produits adaptés à tous les chevaux mais aussi à leur condition de vie. Si vous n’avez pas l’eau courante, par exemple, je vous proposerai un cataplasme qui s’enlève plus facilement.
bottom of page